Accueil > Sur la piste du loup

Sur la piste du loup

Dernier ajout : 5 août 2020.

Aucun animal n’a été aussi méconnu, craint, et persécuté à travers l’histoire, que le loup.

Par ignorance, nous l’avons chassé autrefois. Nous avons utilisé les fusils, les pièges et le poison contre lui, pensant que nous chassions un tueur sanguinaire, représentant une grave menace pour nous-mêmes et pour nos cultures. Les artistes le dépeignirent comme une bête sauvage montrant les crocs. Les conteurs inventèrent des histoires de grand méchant loup. C’est seulement aujourd’hui que nous reconnaissons son importance dans le cycle de la vie. Il a un rôle bénéfique vis-à-vis des grands herbivores qu’il chasse.

Nous découvrons que la nature a crée le loup de façon à ce qu’il court moins vite que la plupart des proies bien portantes ; ainsi il s’attaque essentiellement aux proies faibles et malades. Nous ignorions que le loup était capable, grâce à un système social complexe, de contrôler sa propre population et que pendant des centaines de milliers d’années, il est parvenu à maintenir un équilibre naturel avec ses proies.

Vous trouverez ici des dossiers thématiques et des articles de fond afin de mieux comprendre pour agir...

Articles de cette rubrique

  • Pourquoi certains loups sont ils isolés ?

    22 décembre 2004, par loup.org

    Beaucoup de loups "solitaires" sont en fait de jeunes loups ayant quitté leurs parents pour chercher de nouveaux territoires et fonder leur propre meute. Ce sont alors des "dispersants" qui ne resteront seuls que le temps de trouver un ou une partenaire. (Cette dispersion des jeunes favorise le brassage génétique et son enrichissement.)
    Cependant au sein de la meute, des tentions et une compétition peuvent apparaitre entre les membres : pour le leadership (gravir la hierarchie dans la meute), (...)

  • Les loups sont-ils en danger en France ?

    19 décembre 2004, par loup.org

    Avec plus de 700 loups compris dans la population transfrontalière, la viabilité de l’espèce "canis lupus italicus" est assurée.
    Cependant, les loups en France sont actuellement en marge de leur aire de répartition, ce qui les fragilise. En effet, les échanges dans ces zones sont réduites (un loup dispersant vers l’ouest aura peu de chance de trouver un partenaire pour s’accoupler et former une nouvelle meute par exemple)..
    L’indice de reproduction normal n’est donc pas atteint. La braconage ainsi (...)

  • Le Loup : espèce protégée, oui mais...

    17 décembre 2004, par Marie-Claire

    Le loup est une espèce bénéficiant de divers statuts de protection. Parmi ceux-ci, on peut relever ceux issus de la Convention relative au commerce international d’espèces, de la Convention de Berne et de la directive "Habitats" ainsi qu’à l’échelle nationale, son statut issu de la loi de juillet 1976 relative à la protection de la nature. Une espèce menacée...à l’internationale !
    L’espèce Canis Lupus est intégrée à la CITES (Convention on International Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora (...)

  • Que nomme t’on « population de loups » ?

    17 décembre 2004, par loup.org

    On utilise communément le terme de population pour désigner un ensemble d’individus, qui partagent le même biotope (milieu de vie) et entretiennent des relations entre eux.
    Pour les loups, il désigne un ensemble de meutes et de loups solitaires dont les contacts sont réguliers.
    Les loups des Alpes appartiennent à la population transfrontalière alpine comprenant les loups d’Italie, de France et de Suisse.
    On ne peut pas parler de "population française de loups", car biologiquement, il est (...)

  • Où habite t’il ?

    17 décembre 2004, par loup.org

    Le loup est une des espèces qui s’adapte le mieux à un environnement (biotope), même influencé par l’homme.
    Il est présent dans des milieux variés dans tout l’hémisphère nord. On le trouve aussi bien dans les forêts, plaines et montagnes des zones à climat tempéré que dans des zones aux climats les plus extrêmes : des déserts (Arabie, Israël) jusqu’aux steppes et régions polaires du grand nord (Sibérie, Alaska).
    On observe plusieurs sous espèces de loups, dont le physique est parfaitement approprié à son (...)

0 | ... | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | 60 | 65 | 70 | 75 | ... | 95

Abonnement aux infos


 Abonnez-vous au flux RSS


Sur Facebook

Soutenir par un don