Accueil > Canis lupus : le loup > Loups dans le monde > Yellowstone : Le loup utile à la préservation des végétaux

Yellowstone : Le loup utile à la préservation des végétaux

dimanche 8 janvier 2012

Une récente étude montre que la réhabilitation du loup gris a énormément profité à la végétation du Parc national de Yellowstone. Grâce à sa présence, les populations d’élans ont largement diminué, ce qui aurait favorisé la pousse de nombreux arbres tels que les saules et les peupliers.

Le loup gris, réintroduit dans le parc de Yellowstone il y a près de 15 ans, n’a pas seulement permis à la préservation de l’espèce qui avait été presque totalement décimée au début du XXe. En effet, selon une étude récemment menée, l’animal aurait également complètement modifié le paysage des environs. Comment ? en limitant la propagation des populations d’élans qui par leur butinage intensif, empêchaient auparavant certains arbres de prendre racine et de pousser.

JPEG - 31.2 ko

L’auteur de l’étude, William Ripple de l’Université de l’Oregon, a expliqué que de nombreuses espèces d’arbres seraient bientôt de nouveau en expansion grâce à leur présence dans le parc. Ainsi, en préservant la végétation, le loup aurait inconsciemment favorisé le développement de nouveaux habitats pour les oiseaux et aurait de même apporté plus de nourriture pour les castors.

Cette étude, qui sera prochainement publiée dans la revue scientifique Biological Conservation, souligne ainsi l’importance que peut avoir la réintroduction de certaines espèces menacées, tout comme l’existence des prédateurs tels que les loups pour la préservation et la valorisation de la végétation et donc des écosystèmes.

Voir en ligne : Article de maxisciences.com

Partager cet article :

Soutenir par un don