Accueil > Actualité > Une carte des attaques en quasi-temps réel

Une carte des attaques en quasi-temps réel

mercredi 11 mars 2020

Maploup place sur une carte les derniers constats de prédation. Des SMS sont envoyés pour avertir des attaques à proximité.

Maploup est un outil cartographique et d’alerte mise en œuvre par les services pastoraux de la Drôme, de l’Isère et de la Savoie pour recenser les demandes de constats de prédation. Quand les services de l’État reçoivent une demande de constat, ils transfèrent rapidement les informations du lieu de la suspicion d’attaque ainsi que le nombre et l’espèce animale touchée. Les services pastoraux enregistrent immédiatement ces données qui viennent s’agréger sur une carte disponible sur internet ou sur smartphone. Sur la carte, la taille des points indique le nombre de victimes initialement découvertes lors de la demande de constat et la couleur indique l’ancienneté des attaques. Chacun des points est cliquable pour obtenir davantage d’informations.

Des SMS pour alerter les bergers

« La carte permet aux éleveurs et bergers d’adapter le niveau de protection en fonction des suspicions d’attaques à proximité, explique Clément Teppaz de la Société d’économie alpestre de la Savoie. On a davantage de risques de subir une attaque quand on se trouve à la proximité d’une prédation antérieur récente ». Le dispositif est couplé avec un système d’envoi de SMS d’alerte à chaque suspicion de prédation enregistrée à moins de dix kilomètres. Suite à leur inscription volontaire, les éleveurs, bergers, alpagistes et élus locaux sont ainsi informés rapidement des prédations voisines, le SMS précisant le nombre de victimes déclarées, l’espèce concernée, la date et le nom de la commune. L’inscription se fait auprès des services pastoraux de chaque département.

Le projet initié en 2017 a évolué progressivement. Différents outils cartographiques ont été testés avant de confier la réalisation logicielle à l’Inrae de Grenoble. Un module, encore en développement, permettra d’analyser les attaques selon les régions et les périodes. Le système sera étendu à la Haute-Savoie et à l’Ardèche cet été puis vraisemblablement plus tard à la région Paca avec le Cerpam.

Voir en ligne : maploup.fr

Partager cet article :

Soutenir par un don