Accueil > Les archives > Le ministre de l’agriculture prend ses rêves pour la réalité

Une politique honteusement anti-loup.

Le ministre de l’agriculture prend ses rêves pour la réalité

jeudi 15 avril 2004, par l’ASPAS

Le ministre de l’agriculture, Hervé Gaymard, vient de réaffirmer son opposition idéologique au loup en annonçant, en toute démagogie, un plan visant à réguler strictement le nombre de loups devant la Fédération nationale ovine. En oubliant simplement au passage que le loup est une espèce protégée en France.

Les petits cadeaux destinés à un groupe d’intérêt catégoriel (autrement dit le clientélisme) semble être la marque de fabrique du gouvernement Raffarin. En présentant le 15 avril, devant la Fédération Nationale Ovine réunie à Narbonne, les grandes lignes d’un plan qui ressemble plus à une déclaration de guerre au loup qu’à un programme de soutien au pastoralisme, le ministre de l’agriculture a encore confondu meeting électoral et action publique, respectueuse de la loi et soucieuse de l’intérêt général.

Le ministre avait déjà franchi la ligne jaune en décembre dernier en déclarant devant des agriculteurs en Isère : “ma position sur les loups, c’est de tous les tuer” (voir ici). Il récidive aujourd’hui, en faisant simplement l’impasse sur la loi française qui protège intégralement le loup (Convention de Berne, Directive Habitat 92/143 et article L211-1 du Code Rural).

Face à ces déclarations totalement irresponsables et démagogiques, l’ASPAS demeure très attentive à la suite qui sera donnée à ce plan, et met en garde le gouvernement contre toute tentative de destruction ou de projet de zonage du loup, naturellement illégaux.
Si de telles mesures étaient décidées, l’ASPAS entreprendrait immédiatement les procédures juridiques appropriées pour obtenir leur annulation.
L’ASPAS en appelle au nouveau ministre de l’écologie, avec l’espoir que celui-ci saura se montrer digne de ses responsabilités...

P.-S.

Contact presse ASPAS :
Olivier Rousseau au 04 75 25 10 00
ou 06 79 49 22 54

Partager cet article :

Soutenir par un don