Accueil > Canis lupus : le loup > Comment la cohabitation homme/loup se passe t’elle ailleurs ?

20. Canis lupus : le loup

Comment la cohabitation homme/loup se passe t’elle ailleurs ?

mardi 5 avril 2005, par loup.org

En Espagne et en Italie, le loup n’a jamais disparu. Les éleveurs et bergers ont donc conservé l’habitude de travailler en sa présence. La cohabitation se passe donc globalement mieux qu’en France.

Cependant, il faut relativiser car tout n’y va pas malgré tout sans frictions. Partout où le loup est présent, des problèmes de cohabitation peuvent survenir. Ainsi, pour régler localement de tels problèmes, le braconage est-il très important en Italie. Dans ce pays, seule la longue tradition pastorale, la bonne image du loup (référence à la mythologie latine) et l’engagement des associations (ex : Gruppo Italia), le sauve d’une politique volontariste d’abattage. En Espagne, le statut de l’espèce est variable d’une province à une autre. Il peut être "gibier" et donc chassé légalement, ou protégé. Mais même dans ce cas, des chasses payantes (très onéreuses) sont autorisées sur un quota d’individu fixé par les autorités.

Autre constat : le fonctionnement du pastoralisme dans les autres pays est différent (élevages ovins mixtes "lait/viande" fréquent en Italie). Ces systèmes semblent mieux adaptés aux mesures préventives contre les grands prédateurs que les systèmes d’élevage ovins "viande" exclusifs (majorité des systèmes français).

A lire :

Partager cet article :

Soutenir par un don