Accueil > Canis lupus : le loup > Loups et pastoralisme

Loups et pastoralisme

Dernier ajout : 28 juin.

Peut on envisager une cohabitation ?

Quelles moyens de protection mettre en place ?

Articles de cette rubrique

  • Indemnisations des dommages causés aux troupeaux

    15 novembre 2004, par Marie-Claire

    Très rapidement, une procédure d’indemnisation des dommages du loup a été mise en place, d’abord sur les fonds du ministère de l’environnement (FGMN) puis dans le cadre des deux programmes LIFE 1 et 2 (1997 à 2004). Procédure et barèmes... L’avis sur l’origine de la prédation (loup, gros canidé, chien et invérifiable) est donné par le vétérinaire du LIFE, sur la base des indices et prélèvements effectués sur place par les correspondants habilités du réseau Loup. Le loup est toujours mis en avant comme (...)

  • Entre loup et élevage : douleurs d’une cohabitation

    4 février 2004, par Benjamin MORIAME

    Le problème posé par le retour du loup dans le Mercantour est essentiel car si l’on résout celui-là alors tous les cas semblables devraient pouvoir suivre. En effet, c’est dans cette région du sud-est de la France que le conflit paraît le plus dur. C’est pourquoi, j’ai tâché, en tant qu’étudiant en dernière année de journalisme, de rassembler, grâce à un reportage de terrain, les arguments déterminant le mieux possible la viabilité ou non d’une cohabitation entre homme et loup dans le Mercantour, en (...)

  • Le berger qui n’a pas peur du loup

    9 juillet 2003, par Bernard DEGIOANNI

    Thierry Giordan, berger depuis 30 ans, a appris à vivre avec la présence hostile du loup dans le parc régional du Mercantour où, du 15 juin au 15 octobre, il garde chaque année 1.200 moutons à 2.000 m d’altitude, au-dessus de Roubion.
    "Je n’ai pas peur du loup, peut-être parce qu’on ne peut pas faire grand chose pour s’en protéger", affirme-t-il.
    Chaque soir, Thierry Giordan, 48 ans, enferme les moutons dans un enclos pour prévenir une éventuelle attaque nocturne. "Ce n’est pourtant pas bien qu’ils (...)

  • Des Komondors sur troupeau ?

    11 mars 2003, par Sébastien SCHMITT

    Par passion depuis de nombreuses années, j’élève une race de chien bien méconnue : le Komondor. Originaires de Hongrie, ces chiens y accompagnent les troupeaux et les protégent des attaques de grands prédateurs.
    Il a en effet de manière naturelle ou presque, un poil très proche de celui du mouton, à la différence qu’à partir de l’âge de 18 mois, il se forme des locks de rasta. Ces mèches épaisses poussent ensuite sans fin, et forment une carapasse contre les morsures d’autres animaux. Elevés dans le cadre (...)

  • Loup et Pastoralisme

    28 octobre 2002, par le CERPAM

    Rapport du CERPAM sur la prédation et la protection des troupeaux dans la perspective de la présence du loup en Région Provence Alpes Côte d’Azur.
    (Dossier réaliser en 1996-1997 pour le Ministère de l’Environnement)
    Le loup a été aperçu pour la première fois en novembre 1992 dans le Parc National du Mercantour.
    De toute évidence l’ampleur des dégâts sur les troupeaux (plus de 800 victimes dûment constatées et indemnisées en 1996) pose un problème réel pour l’élevage ovin extensif. De plus, l’expansion du (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25

Soutenir par un don