Accueil > Canis lupus : le loup > Loups et pastoralisme

Loups et pastoralisme

Dernier ajout : 28 juin.

Peut on envisager une cohabitation ?

Quelles moyens de protection mettre en place ?

Articles de cette rubrique

  • La part du loup

    22 novembre 2011, par Libération

    L’Ubaye, une bergerie à ciel ouvert où paissent 80 000 bêtes en été. Une aubaine pour le « Canis lupus », réapparu en 1993. Encensé par les écolos, il est haï par les bergers qui comptent les victimes par centaines.
    Dimanche 17 juillet, 7 heures. Le téléphone sonne. Yves comprend sur-le-champ. A l’autre bout du fil, Sandrine, sa bergère : « On a été attaqués ! » Il faut un gros quart d’heure en 4 x 4 pour grimper aux Charbonnières depuis les hauts de Méolans (Alpes-de-Haute-Provence), le village sentinelle de (...)

  • Les gardiens de nos troupeaux

    27 mai 2010

    Pour protéger leurs troupeaux contre les prédateurs, les éleveurs et bergers utilisent à nouveau des chiens de protection. Ce ne sont pas des chiens de compagnie, ni des chiens de conduite : ils défendent le troupeau contre toute intrusion en raison de leur fort attachement aux brebis. De l’hiver autour de la bergerie à l’été en alpage, découvrez leur travail et celui des bergers.Les chiens de protection sont de retour, apprenez à mieux les connaître et adoptez les bons gestes.
    Il n’existe pas en (...)

  • Le retour du loup affecte les paysages alpins

    23 juillet 2007

    Présent depuis quinze ans dans les Alpes - y compris en Haute-Savoie - le loup contribue à modifier le paysage et l’équilibre écologique en raison des contraintes liées à la nécessité de regrouper les troupeaux afin de les protéger. Une situation qui commence à inquiéter les gestionnaires d’espaces naturels.
    On abandonne des zones de pâturage et certains endroits se referment, ce qui entraîne une perte de biodiversité", souligne Pierre Guelpa, directeur de la Société d’économie alpestre de la Savoie. Si (...)

  • Dans la gueule du loup

    19 décembre 2006, par homo lupus

    Longtemps prédateur mythique, le loup est, aujourd’hui, redevenu une réalité dans les Alpes françaises. Réapparu au début des années 90, il est, de nos jours, considéré comme une véritable menace par la filière ovine, déjà fragilisée par la crise des marchés agricoles. Le pastoralisme doit s’adapter à cette nouvelle donne, ce qui implique de probables mutations pour les années à venir.
    « Le loup est dans les Alpes et il y restera ». J. Debayle, éleveur ovin-caprin, président du CERPAM (Centre d’Etudes et de (...)

  • Retour du loup : les éleveurs ont surtout besoin de soutien moral

    18 décembre 2006

    Un article trouvé dans le magazine de la fédération des parcs naturels régionaux de France (N°56 - Novembre 2006)
    Interviews de :
    Yves Pillet, président du Parc naturel régional du Vercors, président du « groupe Loup » de la Fédération des Parcs naturels régionaux.
    Eric Marboutin, chef de projet Loup et Lynx à l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) pour le compte du Ministère de l’Ecologie et du Développement durable.
    Frank Dièny, éleveur ovin, président de la Fédération (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25

Soutenir par un don